Samedi 8/06 le nu, la peinture…

et Éros en fait toute une histoire ! Dernière séance de notre cycle annuel Écrire Éros, c’est l’occasion d’échanger sur nos perceptions sensuelles dans les peintures. Synesthésies, correspondances : peinture et écriture tissent là des textures serrées par l’entremise des fils et des lignes.

Danaë ou la pluie d’or, Gustav Klimt. 73 x 88 cm. DR.

Mots et toile

Samedi 18/05 une pincée de mythologie

« Persée délivrant Andromède », détail. MBA Lyon, terre cuite de Joseph Chinard, 1791. H. 129 cm, L. 50 cm, P. 69 cm. Legs Joseph Chinard, 1813, Inv. H 799.

« Quand tu arriveras près de Méduse », dit la déesse à Persée, « ne regarde que le reflet de la gorgone dans le bouclier. Ainsi, elle ne pourra pas te changer en pierre. »

Quelques frissons saupoudrent cet atelier consacré au mythe de Persée. L’objet de notre attention sera la sculpture de Joseph Chinard (photo), dont je vous proposerai une lecture décalée et une exploitation à la fois visuelle et littéraire ! Venez faire frémir vos plumes pour cet avant-dernier atelier du cycle Écrire Éros !

Mots et toile

Samedi 9/03 la peau, support des sensations

Deux hommes tatoués, époque Edo, D.R.

La peau est l’organe qui s’offre à tous les vents, qui crépite sous les morsures du soleil. L’épiderme s’embellit sous l’effet de l’aiguille, fin stylet qui distille encre et motifs de beauté. La peau est un support d’expression et un support de sensations. À propos des liens entre la beauté et la douleur, que dit Le Tatouage de Junichirô Tanizaki ? La seconde est-elle nécessairement le corollaire de la première ? Un atelier pour travailler le conte autour de l’art du tatouage.

Chaque instillation d’encre lui coûtait un effort infini ; chaque mouvement pour enfoncer et retirer l’aiguille lui arrachait un profond soupir, comme s’il perçait son propre cœur comme un asservissement total.

« Le Tatouage », Junichirô Tanizaki, première parution 1901, nombreuses rééditions.

Mots et toile