GR imaginaire

DSC_3173À ne pas me souvenir où cette balise se situe, je vous laisse vous faire guider par ce bout de bois peinturluré au milieu des champs. Un début de promenade, pourquoi pas ?

Tous les textes et photographies publiés sur chezliseron.com sont ma propriété. Merci de ne pas les reproduire, partiellement ou intégralement, sans me l’avoir demandé. Elise Vandel-Deschaseaux.
Mots et toile

Petits éclats de Gincla

DSC_1877

Fleurs de genêt


Pétales regonflés par le soleil. Poches pleines de jaune, striées de délicates griffures orangées sur le chapeau. Rares fleurs de cette couleur tout en haut. Buissons d’or sur le chemin qui serpente la forêt ombragée. Buissons d’or qui réchauffent l’iris.
DSC_1888

Verdure et caillasse


Amélanchiers, broussailles, garrigue, sarriette et thym odorant sur les flancs de la montée rocailleuse. Mélange des genres dans la montagne luxuriante.
DSC_1904

Bourgeonnant printemps


Petits boutons d’or et d’argent enfin se dessinent sur les tiges boisées désespérées de se renouveler. Mai, enfin.
DSC_1912

Gentiane


De cette gentiane colorée, noble bleue, sur le sol aride et hostile. De cette étoile cyanurée on ne tire pas d’alcool. Juste un plaisir visuel. Étoile horticole des hauteurs.
DSC_1921

Fleurs des montagnes


Parterre accueillant de pompons mauves, pas une glycine, mais rampante sur les rectangles ardoise et dur.

Mots et toile

Et des blocs obscurs

Un soir noir, un soir noir après la journée ensoleillée, un soir noir après la journée ensoleillée à demi passée au cinéma pour regarder La Maison au Toit Rouge, un film japonais très lent, très beau, profond.

DSC_1786

Montagne coiffée

Ciel bleu fuyant et orange aussi, un prélude à la nuit. Tilleul, sapin, chêne, vignes. Les formes ciselées opaques se découpent sur le rideau lacté d’avant les rêves. Songe en noir et blanc, songe en polychrome, insomnie une parenthèse dans le sommeil, un trait d’union avec la vie.

DSC_1783

Tilia negra


Jeunes pousses en quelques jours épanouies, branchage bien rempli, feuillage ébaubi. Le tilleul domine le petit jardin dont il devient le parasol l’été.

Tous les textes et photographies publiés sur ce blog sont ma propriété, sauf mention contraire. Merci de ne pas en faire la reproduction sans m’en demander l’autorisation.
Mots et toile

Un printemps comtois

Comtois, rends-toi ! Nenni, ma foi !

j’aime bien cette phrase des comtois prononcée contre les assaillants français, du temps où la Comté n’était pas encore tout à fait franche… Elle est devenue proverbiale. Je me suis rendue dans ma contrée natale aux dernières vacances de printemps, où les splendides journées ensoleillées m’ont fait complètement oublier que je suis toulousaine d’adoption. Et ce ne sont pas les rideaux de pluie qui transforment la ville rose en grisaille ces jours-ci qui me feraient mentir ! De la vallée de l’Ognon aux vignobles de Montaigu, quinze jours de beau temps absolu. Quelques extraits pêle-mêle de cette trop courte escapade entre famille et amis.

DSC_1814

village de Moiron


Terres calcaires aux mille verts, du vin coule dans nos verres, nos têtes sont à l’envers. Vin de toutes les couleurs : paille, jaune, réhaussé de bulles – ici, comme le rouge est rosé. Un ballon par-ci, un ballon par-là, et Rouget de Lisle avec sa pinte de bière a engendré une Marseillaise enivrante.
DSC_1739

Hanami lointain, un ami lointain


Fleurs de cerisier, le long de la Saône les arbres fruitiers sont plantés et les fleurs éclatent, délicates. Les fruits juteux et écarlates seront nombreux à tenter les oiseaux même au bord de l’eau.
DSC_1737

Dentelle parfumée, filtre coloré

Je veux faire avec toi ce que le printemps fait avec les cerisiers.

Pablo Neruda

DSC_1715

Lumière sur la rivière


Taches argentées sur le filet gris, bleuté, taches prises par surprise, taches ensoleillées.
DSC_1719

Lignes de … pêche, de fuite


Ponton graphique et eau dormante, mélange des genres au bord de la Saône jolie. (Scey-sur-Saône)
DSC_1770

Tulipe carmin


La tulipe lippue pose dans le jardin. La tulipe dore une dernière fois ses pétales couleur de sang dans les rais d’or et renvoie sa soie coquelicot – le coq luit là-haut.

Tous les textes et photographies publiés sur ce blog sont ma propriété, sauf mention contraire. Merci de ne pas en faire la reproduction sans m’en demander l’autorisation.
Mots et toile

Montagne Noire

DSC_1609

Chenilles processionnaires


Rang urticant, à première vue charmant,
Procession en déroute, sur le chemin caillouteux,
Progresse lentement, éloigne les curieux.
Dans le vent

Dans le vent


Tronc dansant, penché, élégant, souple, buissons odorants : thym, sauge, lavande – pommes de pin de ci, de là, épines partout. Surface aride, ventée, contreforts de la Montagne Noire.
La flaque

La flaque


Plic, ploc, plac, la flaque.
Eau croupie, peu profonde, eau de pluie.
Petites mains, cailloux jetés, petits pieds mouillés.
Grisaille – dans le soleil, argentée. Chemin de caillasses et bosquets.

Toutes les images, tous les textes publiés ici {sauf mention contraire} sont ma production et ma propriété. Merci de ne pas les reproduire ou les utiliser sans m’en faire la demande.
Mots et toile

Le canal du Midi à Naurouze

Platanes avant le printemps

Platanes avant le printemps


Changement d’heure, temps constant. Seuil de partage des eaux, eaux froides, ciel d’ardoise et de marbre. Printemps de vent. Arbres de bois dormant.
Péniche "Profit"

Péniche « Profit »


Cordages

Cordages


Péniche ébène, amarrée en pleine forêt. Non, les eaux ne sont pas loin. Cordages, tout aussi noirs. Au milieu des platanes classés et numérotés. Patrimoine mondial de l’humanité.

Toutes les images, tous les textes publiés ici {sauf mention contraire} sont ma production et ma propriété. Merci de ne pas les reproduire ou les utiliser sans m’en faire la demande.
Mots et toile

Sur le motif

Canal du Midi

Canal du Midi


Eaux miroitantes, lumières scintillantes – le bleu. Reflets sur le miroir d’eau, balade impressionniste.
Canal du Midi, même heure

Canal du Midi, même heure


Entre chien et loup, la ville passe, endormie sous une couverture couleur de lauze délavée. Les eaux vertes devenues bleues frissonnent des aquarelles pop des réverbères. Un début de soirée.
Canal du Midi, vingt heures

Canal du Midi, vingt heures


Les péniches amarrées – le bleu glacé – les timides lueurs éparpillées – immeubles, lignes de fuite.

Toutes les images, tous les textes publiés ici {sauf mention contraire} sont ma production et ma propriété. Merci de ne pas les reproduire ou les utiliser sans m’en faire la demande.
Mots et toile

Des ciels de couleur

Ciel moutonnant

Ciel moutonnant


Retour de la première petite randonnée de l’année, c’était sur la route nationale entre Monze dans l’Aude et Toulouse. À travers les vitres de la voiture roulant, j’ai aimé capter le ciel ce soir-là. Rosé, orangé, violacé, les nuages formaient un filet de couleurs parfait.
Platanes nus

Platanes nus


Arbres flous. Graphiquement estompés mais rythme du cliché.
Double rangée de platanes

Double rangée de platanes


Une haie de beaux arbres dégraissés durant l’hiver, qui attendent le printemps pour se remplumer, l’été pour s’exprimer. Grappes noires, troncs tendus dans l’horizon – nuit proche.
Presque noir

Presque noir


Masse sombre, ciel doucement embrasé, soleil caché.
Puis cela s'obscurcit

Puis cela s’obscurcit


Rayures rose, rayures bleu, ce n’est pas la layette qui habille le ciel. Platanes squelettiques, alignés, elliptiques. Retour.
Soie

Soie


L’épaisseur ouatée des nuages laisse la place à la soie et au noir velours. Lourdes collines, étoffes célestes, équilibre ténu.

Toutes les images, tous les textes publiés ici {sauf mention contraire} sont ma production et ma propriété. Merci de ne pas les reproduire ou les utiliser sans m’en faire la demande.
Mots et toile

De mer et de pierre (quelques jours sur la Costa Brava)

Coquillage de Célestin

Coquillage, trésor de l’enfance


La Costa Brava est une destination qui a longtemps sonné à mes oreilles comme une formule éculée. Elle m’évoquait peut-être seulement les constructions bétonnées des années 1960 qui tendent à donner au lieu tous les qualificatifs imaginables sauf celui de Côte Sauvage … Cette image s’est petit à petit effacée, pour ne disparaître complètement qu’au printemps dernier, quand les week-end prolongés passés là-bas me firent démentir toute idée de ce genre sur l’endroit.
La Côte Sauvage et la Côte Vermeille sont les côtés espagnol et français du littoral catalan. Tout le long de cette étendue méditerranéenne regorge de réserves naturelles, terrestres et sous-marines.
Plage d'Empùrïes

Plage d’Empùrïes face à la baie de Roses


Durant ces vacances de Toussaint, j’étais à l’Escala d’Empordà, ville à l’extrémité sud de l’anse où se trouve la baie de Roses, en contre-point à Cadaquès. Outre les beeeelles plages de sable fin où il fait bon roussir au soleil d’automne, le coin regorge de spots « vieilles pierres ». Le site archéologique d’Empùrïès domine une très jolie crique. Les bons points de cette plage : des rochers que les enfants prennent pour des îles à explorer, des fonds marins intéressants à quelques mètres du bord (oui, oui, quelques mètres), des petits recoins pour être à l’ombre, pratique notamment avec de jeunes enfants. Sur le site archéologique, la partie hellénistique mise à jour dernièrement est dominée par la réplique du dieu grec de la médecine, Esculape, dont l’original est conservé au musée du site (en fait, son attribution prête toujours à querelles de spécialistes, mais je le dénommerai Esculape comme il est présenté sur le site).
Asclépios/Esculape, Dieu de la médecine

Asclépios/Esculape, Dieu de la médecine


La partie grecque, toujours, comprend cet ensemble remarquable de filtres à eau, que j’ai trouvé assez graphique.
Filtres à eau

Filtres à eau


En remontant vers les terres, à l’ouest de la surface découverte, on domine les parties tournées vers l’intérieur, où environ 80% restent à fouiller… tout un programme.
Empùrïès, nord de la ville romaine

Empùrïès, nord de la ville romaine


 
Empùrïès, crique

Empùrïès, crique. En face : la baie de Roses


En contre-bas du site, on peut suivre le chemin côtier entièrement balisé pour les vélos et les piétons, et descendre jusqu’à la mer, le tout compris dans un mouchoir de poche. Cette zone concentre énormément de richesses : naturelles, culturelles, historiques et gastronomiques. L’Escala était un port très actif qui a bâti sa prospérité sur la pêche et le commerce des anchois. Une conserverie d’anchois demeure d’ailleurs à la sortie de la ville, en direction de San Marti, et est très réputée. On y trouve même du garum, cette sauce à base de poissons en saumure que les Romains, dans l’Antiquité, utilisaient largement.

Mots et toile

Petit matin morvandiau

 

Saint-Léger-sous-Beuvray

Saint-Léger-sous-Beuvray


À la faveur d’une très belle fête pour le mariage d’amis, j’ai adoré retourner sur les terres du Morvan, ce massif bourguignon qui ressemble beaucoup à mon Jura natal. Le samedi, au petit matin, le soleil n’était pas encore très haut dans le ciel, la rosée même pas tombée sur la végétation si présente, ce qui donne un côté grisaille à certaines photos. Nous logions dans un ancien hameau reconverti en ferme équestre et gîte.
Gîte Du Croux

Gîte Du Croux


Gîte Du Croux

Gîte du Croux, Saint-Léger-sous-Beuvray


Il y a même un cirque familial installé là une partie de l’année… complètement dépaysant !
Cirque, Le Croux

Cirque, Le Croux


Le Croux

Le Croux

Mots et toile