Matrimoine à Toulouse

Le matrimoine n’est pas un gros mot, c’est la face cachée de l’iceberg de notre héritage culturel, largement dominé par les « pères » et silencieux sur les pair(e)s féminin(e)s. On va pas attendre encore l’an prochain pour en savoir davantage !! À Toulouse, le parcours du Matrimoine mené par la comédienne Nathalie Vinot (Cie La Petite), chapeauté par HF et OLF31 nous a emmené du Musée des Augustins à la basilique Saint-Sernin. Angèle Bettini del Rio résista à Pétain en 1940, à peine âgée de 18 ans. C’est une plaque grande à peine plus grande qu’un mouchoir de poche et absolument illisible tellement les caractères sont petits qui honore la mémoire de cette résistante. Au 13, rue Alsace-Lorraine, entre un vendeur de sushis et une banque fabuleuse, levez le nez, faites-vous un torticolis, chaussez vos verres grossissants, ou mieux : montez sur un escabeau – vous lirez la plaque à Angèle Bettini Del Rio. Au Donjon du Capitole, c’est la vie de la chanteuse Mady Mesplée qui a été mise en lumière, avec un revival 80’s : Desireless 🙂

Dans la cour de l’ESAV, au 56 rue du Taur, Nathalie Vinot a mis en relief la vie de Federica Montseny, militante anarchiste dès 1936, lorsque la CNT espagnole comptait 2 millions d’adhérents. Féministe, elle défendait l’amour libre bien qu’étant mariée. Elle fait partie des 2 petits pour cent de femmes dont le nom baptise une voie (allée Federica Montseny à Rangueil).

Puis dans la Cour de la cinémathèque, Raymonde Carasco et ses voyages, au Mexique, entre autres, nous ont emmené au pays du Sueno… Les filles de la Compagnie d’Elles ont mêlé leurs voix et instruments pour introduire cette figure multiple, philosophe, poétesse, critique de cinéma…

Photos et textes d’Élise Vandel, merci de ne pas reproduire sans m’en avoir fait la demande au préalable.
Mots et toile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.