Marie Richeux

Gorges de Galamus, Pyrénées Orientales
On dit d’elle qu’elle est « l’une des plus belles voix de la radio ». Elle a d’Anna Mouglalis le profil régulier et altier, au large sourire qui laisse échapper une voix habitée, rauque juste ce qu’il faut. Une voix qui réchauffe et porte les mots sortis d’une alvéole de miel de châtaignier au crépuscule.
Pure onde radiophonique, sa voix m’enveloppe – parenthèse audio.
Bain chaud, pulsation vocale, analyse des creux poétiques, imagés et concrets.
Ce temps précieux d’une émission au format long de quelques 59 minutes, Marie Richeux l’habille de visions transverses du monde contemporain. Le temps de la radio est autre et l’actualité qu’elle décrypte décale l’auditeur de son point focal. À la rentrée 2015, Marie Richeux reprend « Les Nouvelles Vagues », et comme Marie Richeux a la plume qui démange, elle publie également ses textes sur son blog qui porte le nom de la première version de son émission sur France Culture.

Mots et toile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.