Livres pour l'été, à lire et à emporter.

couverture
Savez-vous que les librairies vendent presque autant de livres en août qu’à Noël ? De quoi réfléchir… au voyage qu’on peut (s’) offrir avec un livre. Si, en règle générale, je ne lis pas autant que je le désirerais, primo je me dis que c’est passager, deuzio quand je ne lis pas, je fais autre chose (écrire), tertio j’établis des listes de livres à lire et à offrir. Pour cet été, qui s’annonce rien de moins qu’imprévisible sur la question centrale de la météo, je prescris :

  • Glâneurs, Patti Smith, Gallimard, 2015.
  • M Train, Patti Smith, Gallimard, 2016.
  • Tokyo Vice, Jake Edelstein, éditions Marchialy, 2015.
  • Les douze tribus d’Hattie, Ayama Mathis, éditions Gallmeister, 2015.
  • Jours tranquilles, brèves rencontres, Eve Babitz, éditions Gallmeister, 2015.
  • Kafka sur le rivage, Murakami Haruki, Belfond, 2006.
  • Du domaine des Murmures, Carole Martinez, Gallimard, 2011.
  • La grâce des brigands, Véronique Ovaldé, éditions de l’Olivier, 2013.
  • Le Poids des secrets et Au coeur du Yamato, 2 pentalogies d’Aki Shimazaki, Actes Sud.
  • Americanah, Chimamanda Ngozi Adichie, Gallimard, 2015.
  • Soulfood équatoriale, Leonora Miano, Robert Laffont, 2009.
  • Le gourmet solitaire, Masayuki Kusumi (scén.) et Jirô Taniguchi (ill.), Casterman, 2013.

Cette liste comporte un échantillon de mes passions en littérature, le Japon et les États-Unis, et d’autres auteur(e)s qu’il me tarde de retrouver ou de découvrir 🙂
Et vous, que lirez-vous pendant vos vacances ?

Mots et toile

Une réflexion sur “Livres pour l'été, à lire et à emporter.

  1. Pour changer de destination et partir en Islande, je te conseille « l’Embellie » de Audur Ava Olafdottir . Un lent Road trip d’une jeune femme et d’un enfant avec des poissons rouges, une oie avec des traces de pneu, des bidons de Camarines, et une boite à gant remplie de billets. Le livre s’achève par de subjectives recettes de cuisine. De quoi te donner l’eau à la bouche, non?

  2. Je suis justement en train de lire « La grâce des brigands », j’ai un peu de mal sur le style d’écriture … mais je m’accroche et je commence à me laisser prendre par l’histoire !
    Je conseille un léger « Et puis Paulette… » de Barbara Constantine, Calmann-Lévy, 4 janv. 2012.
    Très vite lu, mais une belle émotion ! ( il reste mon préféré de ce qu’elle a pu écrire).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.