Histoires de terre

Saladier, bol, gobelet et pot : Cécile RENON

La terre est un matériau que je ne connais que pour l’admirer, le caresser, le sentir, le goûter. Un matériau dont d’autres s’emparent, le transformant en merveilles. Mon amie Cécile s’est muée en céramiste à plein temps. Elle me régale toujours de ses avant-premières crues et cuites. Ce que je préfère c’est l’odeur de fumé qui demeure encore longtemps après la cuisson en mode raku. Et quand je vois les beaux objets que j’empoigne pour y verser de l’eau chaude, du café fumant, ça donne une couleur particulière aux choses. Cécile a des doigts de fée, qui chahutent harmonieusement tout ce qu’ils touchent : terre, papier, tissu… À la faveur d’une journée miraculeusement ensoleillée, elle a rempli son jardin de ses dernières fabrications. Nombre de ses pièces en raku nu y figuraient en bonne place. Leur surface dépolie, lisse et douce comme une peau de pêche, contient une simplicité que Jun’ichirō Tanizaki, l’auteur de l’Éloge de l’ombre, ne renierait pas. Éloigné des brillants, du reflet, le raku nu offre sa matité à la pulpe des doigts, enclenche une connivence avec le regard qui s’était éloigné de cette douceur première. C’est le début de contacts redéployés avec l’œil, la main, la bouche qui se pose sur le bord de la tasse. La céramique ? Une expérience sensorielle à portée de la main.

Merci de ne pas reproduire tout ou partie des textes et images figurant sur chezliseron.com/ sans m’en demandé l’autorisation.

 

Mots et toile

Une réflexion sur “Histoires de terre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.