Éros

Cut up 18/11/2017 par Elise Vandel

La formule lapidaire du philosophe Paul Ricoeur fait simplement d’Éros quelque chose qui se range du côté de

tout ce qui n’est pas institutionnel.

  • Dix séances conçues indépendamment les unes,
  • Dix séances qui ont leur vie propre
  • Dix façons de se balader en mots, en formes, en couleurs et en sensorialité
  • Dix étapes pour une odyssée à travers images et textes.
  • Revenez à la source !

Au cours d’un atelier de 3 heures, que vous soyez novice ou affirmé-e dans votre rapport aux mots, écrivez sous l’œil amusé de l’animatrice qui saura vous guider dans le déploiement de votre créativité. Puisque, comme chacun sait, l’imagination comme la créativité ne s’use que si l’on ne s’en sert pas ! Ainsi, à partir d’une série d’images et de textes coquins, donnez du piment à vos écrits ! Un tel cycle vous transporte, entre autres, dans des époques et des genres variés, et permet aux plumes de vagabonder entre érotisme, humour et légèreté.
Lorsque j’ai élaboré ce cycle, j’y ai mis beaucoup d’amour, de joie, de tendresse, aussi. Depuis plusieurs mois, j’ai le plaisir de partager cette marmite bouillonnante avec un groupe de passionné-e-s.
Et puisqu’on me demande souvent de quoi il peut bien être question dans ce type d’atelier, j’ai bien conscience qu’Eros questionne. Oui, ce chérubin joufflu et taquin qui volette, nargue les cœurs de ses flèches dopées – Eros dérange.

Effectivement, il n’est question « que » d’écriture, de rythme de phrases, de plaisir des mots. Tout d’abord pour soi, puis cela devient un objet, une ex-pression, un texte partagé avec le groupe. Ce sont des liens qu’on tisse avec son texte. Puis les textes des autres participant-e-s tissent un maillage entre eux. Cela se résume par : curiosité, malice, bienveillance et jubilation !

Il était fondateur pour moi d’aborder l’érotisme comme acte créateur, qui prend racine dans la littérature, notamment. Je propose qu’à l’intérieur de ce cadre, les modes d’expression se répondent : littéraire et poétique en questionnant les différentes facettes littéraires de l’érotisme, avec des textes de Leïla Slimani, Anaïs Nin, Lydie Salvayre, Yasunari Kawabata ou encore D.-F. de Sade. Mais aussi la photographie, la peinture ou la bande dessinée.

Et, naturellement, en toute simplicité et en toute pudeur, les stylos se délient, les mots s’harmonisent, les voix s’amusent ! Le Cabinet d’écritures d’Elise Vandel est ravi de continuer avec vous cette belle osmose.

  • samedi 8 septembre : Instruments pour écrire Éros

  • samedi 6 octobre : Histoires gourmandes, histoires insoumises

  • samedi 3 novembre : Au lit, on lit…

  • samedi 15 décembre : Poésie érotique

  • samedi 12 janvier : la suggestion

  • samedi 9 février : la tension du récit, de Sade à Yoko Ogawa

  • samedi 9 mars : la peau, sensationnel support des sensations

  • samedi 6 avril : le roman-photo

  • samedi 18 mai : un peu de mythologie

  • samedi 8 juin : le nu, la peinture, et éros en fait toute une histoire !

Écrire Éros a un jumelage avec l’association Kaléidoscopes. Plasticienne, Marina Brême mène sa double activité de plasticienne versée dans le geste, le graphisme, et d’animatrice en arts plastiques. Nous proposons à l’un de ses groupes d’adultes d’imaginer des échos visuels aux textes produits en atelier. Nous découvrirons cette collaboration à l’été 2019.

Mots et toile