My name is George

Tout d’abord, c’est un éloge de la femme que vous êtes. Il se construit à partir de portraits brossés sur des vies inspirantes, qui donnent la matière à l’écriture. Là, les femmes racontent en écrivant de la fiction. Car, en filigrane, sous couvert de fiction, c’est nous-mêmes que nous racontons. Que nous pouvons nous émerveiller.