Nouvelle, nouvelles

La nouvelle est un genre littéraire qui est l’objet de beaucoup de fantasmes. Qu’on en lise ou qu’on la méprise, elle est perfusée de nombreux désirs et malentendus. Pour éclaircir cette production textuelle, qui s’écrit sur moins de pages que le roman, mais tient en haleine parce qu’elle est ramassée, directe et rythmée, essayez vous aussi d’écrire votre nouvelle.

Avec un groupe de participants qui, comme vous, se confronte à la nouvelle, vous découvrirez ou approfondirez beaucoup ce genre. Vous échangerez et enrichirez votre vision.

Vous apprendrez pas à pas les étapes qui font qu’une nouvelle ne ressemble pas à un roman mais s’affirme comme un objet autonome. Vous aurez la satisfaction de la faire naître et voir grandir.

Vous verrez aussi que la nouvelle est diverse et qu’elle n’est pas limitante : construite avec des techniques précises, elle offre une grande liberté de sujet et de ton.

Lors de stages d’un week-end, vous faites partie du groupe de 6 personnes qui active directement son imaginaire au fil de consignes qui guident l’élaboration consciente et créative d’un texte.

Conçue comme un véritable lieu de fabrication de textes, cet atelier a pour ambition de vous donner la clé pour écrire un texte abouti et structuré en deux journées qui mêlent création et échanges.

Comme l’atelier d’écriture ne vous laisse pas seul.e avec vos questions et vos doutes, vous soumettez vos textes en cours d’écriture à un petit groupe de passionné.e.s, curieux comme vous

de produire un objet littéraire, avec son intrigue, son décor, ses personnages et sa chute. L’esprit critique est sollicité : les textes en cours d’écriture sont régulièrement lus et débattus.

À partir de consignes proposées au début de l’atelier, vous élaborez votre cheminement d’auteur.e et mettez en place les moments clés de votre récit. Il n’est pas de meilleure situation pour faire grandir vos textes que les donner à lire, à voir, et à s’épanouir au sein d’un environnement bienveillant et curieux qui, par ses questions et commentaires, vous stimulent.

Mots et toile

Proposition libre pour écrire lors de ce reconfinement

Nuit bleue.

L’heure d’hiver est arrivée. Le soleil décline plus tôt. Nos journées sont moins longues. Mais le confinement nous assigne à un comportement différent,peu souple, souvent,et qui nous invite à puiser dans nos forces intérieures. Puisque je suis en train de fabriquer mes prochains ateliers d’écriture, que les forces obscures n’ont pas eu raison de moi mais me nourrissent, elles m’amènent vers cette proposition, que je vous partage. Vous y répondez en partageant votre texte par retour de mail : elisevandel@gmail.com. Si vous en êtes d’accord, je les publierai sur mon site et sur mes pages sociales pour que la poésie et l’inventivité circulent, même au coeur de l’hiver et de la nuit ! 

Les mots qui caractérisent la nuit sont nombreux, certains courants, d’autres rares, voire inconnus.

Dans cette liste :

CATHÉMÉRALE – VESPÉRALE – OBSCURITÉ – TÉNÈBRES – NUITAMMENT – NUITÉE – OPACITÉ – SORGUE – NOIR – CRÉPUSCULE – NOCTURNE – ENTRE CHIEN ET LOUP,

choisissez 1 mot ou 1 expression et donnez-en une définition non académique : vous vous laissez porter par les sonorités des mots, les images qu’ils font naître, les paysages qu’ils vous appellent. Écrivez pendant au moins 5 minutes, un petit texte sous forme de notice de dictionnaire mais qui n’en n’a que la forme et pas la fonction.

C’est une définition imaginaire que vous donnez là.

Exemple : vespéral : Adj., littér. Du soir, du couchant; relatif au soir; qui a lieu le soir. Rayon vespéral; heure, oraison vespérale; […] CNTRL.

(j’écris) Vespéral : nom commun masculin ou féminin, qui vient des vêpres et des venins – latin : vesper – et dont l’un des récents beaux exemples de personne vénéneuse, belle et brune et bleue et sombre comme une tubéreuse s’incarne en la personne de Vesper Lynd, (Eva Green) dans le James Bond 007 Casino Royale, spécialement dans la scène de la convalescence au bord du lac de Garde. Daniel Craig lui donnait la réplique. J’aurais aimé être cette femme Vesper-ale ou Vesper-all. Il y a aussi un côté Vespa dans cette musique du mot, la guêpe en italien, et la vespa bourdonne dans les rues de Rome – je voudrais y être, sans confinement, mais avec tout est possible : le voyage intérieur est peut-être plus intense que jamais ?

Voilà donc une manière de faire parmi tant d’autres. Amusez-vous bien !

Mots et toile

Mon point de vue sur les ateliers

Cliché Séverine Vergine

Je n’ai que peu exposé mon rapport à mes propres ateliers d’écriture sur ce blog depuis sa création. Et pour cause ! Ce blog était avant tout le réceptacle de mes coups de cœur, puis, évoluant sans cesse, il est maintenant l’occasion pour moi de communiquer sur mon activité et les événements. Malie publie mon article dans sa rubrique « Point de vue sur les ateliers d’écriture » sur son site à vocation de partage, L’échangeoir d’écriture. Vous y trouverez des trucs et astuces sur la difficile tâche d’écrire, des techniques, des appels à nouvelles…
Vous pouvez lire l’intégralité de mon point de vue sur L’échangeoir d’écriture, site d’échanges et d’informations sur les ateliers d’écriture, l’écriture comme acte profondément solitaire, mais aussi fédérateur, résolument à partager.

Mots et toile

Revu la revue # 2

Revu n°2 : Trottoir, la ville à nos pieds

 

Crédit image : Revu la revue

 


 
Revu la revue est une initiative partie de l’est, impulsée par une équipe nancéienne.
Revu est une balle de poésie lancée contre le mur qui répercute si bien les épopées narratives, mais fait tomber la poésie dans un abîme d’où elle ressort aphone.
Revu se glisse dans cet interstice pour y inscrire les sonorités des poètes contemporain-e-s.
Après un premier numéro paru en mars 2016, l’équipe de Revu joint à sa deuxième livraison papier un volet sonore. Mon poème 13 novembre est mis en voix avec Matin cassé de Marie. Ces deux poèmes traitent des événements de novembre 2015 survenus à Paris. Le rendu est fort, je vous conseille vivement leur écoute sur le Soundcloud ici.
Le thème en était : Trottoir la ville à nos pieds.
N’hésitez pas à consulter le site de la Revu, sa page FaceBook, le Soundcloud et la revue version papier. Elle sera prochainement disponible à Terra Nova, l’excellente librairie toulousaine, indépendante et engagée.

Mots et toile

Les vies multiples d'Amory Clay

 

Vous pouvez lire ici mon texte en réponse au dernier appel à écriture lancé par l’Inventoire. Il s’agissait de s’inspirer du roman de William Boyd, Les vies multiples d’Amory Clay, paru aux éditions du Seuil en 2015. La consigne demandait de faire figurer dans le court texte cette phrase : « Voilà, c’est fait. Toute ma vie en quelques photos : quel(le) … ! ». Le nom que l’on choisit pour poursuivre l’exclamation colore le texte.
Les sept textes publiés prouvent combien écrire à partir de photographies donnent une impulsion assez immédiate. Bonne lecture !

Mots et toile