…à vos agendas pour écrire en ateliers au printemps 2018 !

Je serai ravie de vous retrouver, de vous rencontrer, enfants, ados et adultes lors de mes prochains ateliers d’écriture de ce printemps 2018 ! Fuji Hanami

  • Samedi 24 mars « écrire en famille » Fondation écureuil 15h30-17h30 5€/famille, à partir de 8 ans, contact@caisseepargne-art-contemporain.fr 05 62 30 23 30
  • Samedi 31 mars « Festival Acts’Arts : L’improvisation » MJC Roguet – St-Cyprien 9, rue de Gascogne (participation libre) :
    • 11h-12h
    • 12h15-13h15
    • 14h15-15h15
    • 15h30-16h30
  • Samedi 7 avril « Siri Hustvedt#1 » Atelier Brooklyn – M° François-Verdier 28, rue Caraman 30€/personne 13h30 – 16h30
  • Samedi 14 avril « L’entaille de Humboldt » Fondation écureuil 15h30-17h30 5€/personne, contact@caisseepargne-art-contemporain.fr 05 62 30 23 30 = COMPLET
  • Jeudi 26 avril « Ta tasse de thé » atelier Céramique et Haïkus 10h-17h – 19 av. de Lespinet, co-animé avec Patrice Couget, céramiste. 70€/personne
  • Samedi 28 avril « L’entaille de Humboldt » Fondation écureuil 15h30-17h30 5€/personne, contact@caisseepargne-art-contemporain.fr 05 62 30 23 30
  • Samedi 5 mai « Siri Hustvedt#2 » La Firme – M° Jean-Jaurès 38, rue Caraman 30€/personne 14h30 – 17h30
  • Samedi 2 juin « Siri Hustvedt#3 » La Firme – M° Jean-Jaurès 38, rue Caraman 30€/personne 14h30 – 17h30
  • 13-15 juillet au Festival des Histoires Vraies (Autun), programme à venir !

Pour tous ces ateliers, le nombre de places est limité : prenez soin de réserver la vôtre !
[contact-form-7 404 "Not Found"]

Mots et toile

Microfiction

Vengeance de la pelouse

La vengeance de la pelouse, Richard Brautigan, Christian Bourgois, 2003


Voilà un genre tombé dans un oubli fâcheux, la microfiction. Félix Fénéon lui a donné ses lettres de noblesse dans un magistral petit opus, réédité aujourd’hui en édition de poche Biblio et préfacé par la passionnée et malicieuse Régine Detambel. Vous en trouverez plusieurs extraits à lire ici. La microfiction est une affaire de forme littéraire : nourrie par les brèves, les faits-divers les plus sordides ou les plus impropables – souvent les deux à la fois d’ailleurs -, la microfiction condense l’essence d’une information en quelques phrases tout au plus.
Plus récemment, c’est Richard Brautigan, auteur de nouvelles, novellas, romans et poèmes, qui laisse tomber sa plume dans l’encrier de la brièveté. Je vous fais partager cet exquis récit-express, tout droit tiré d’un fait-divers :

L’effet Scarlatti.

– Ce n’est pas facile de vivre dans un studio à San Jose avec un homme qui apprend à jouer du violon. C’est ce qu’elle a dit aux policiers, en leur tendant le revolver vide.

La vengeance de la pelouse, Richard Brautigan, Christian Bourgois, 2003, « L’effet Scarlatti », p. 64 – ISBN 9782267016604. 15€.

Mots et toile