Écrire en atelier

Je n’avais pas cru avoir les mots pour. Mais on a toujours les mots pour une histoire vraie, je crois.

Joyce Carol Oates, Etouffements, 2015.

Joyce Carol Oates, D.R.

  • Animer des ateliers d’écriture, c’est insuffler de la vie dans une « geste » en perte de vitesse. Lire et écrire sont au cœur de nos sociétés connectées.
  • Mais le mouvement simplement physique de tracer des lignes signifiantes, manuellement, a tendance à se raréfier. Quand l’écrit se produit, l’effort, le bruit, la chorégraphie s’accordent.
  • Ensemble, ces mouvements forment un exercice mnémonique fabuleux, préalable à la création. Pour dire ce qu’on porte. Pour se souvenir. Pour se projeter. Pour creuser et suivre son sillon. C’est un élan, un désir profond, intimement imprimé dans nos cellules archaïques.
  • Les gens qui viennent à mes ateliers ont ce désir de retrouver la feuille qui bruisse, ce besoin de quitter un peu le clavier, cette affection pour le carnet amoureusement choisi.
  • Visitez l’Échangeoir d’écritures où je donne mon point de vue sur les ateliers d’écriture.

Mots et toile