Âmes slaves

Un tchétchène. Un russe. Quarante-six ans à eux deux. Les bombardements ont fait de leur cave un abri. Pas de maison à habiter. Il reste un corps à occuper, une âme à arpenter. Ils ont fui à talon perdu. Ils parlent tous deux la langue de Tolstoï, prosodie du lointain Oural. Ils marchent vers un lendemain qui conjure un hier défaillant. Ils ont une maturité d’avance et une sensibilité en étendard. Épaules droites, regards pétillants, pensée en mouvement, leurs mains jointes en calice dans lequel s’écrit le poème.

Résultat de recherche d'images pour "lande désolée après la guerre"

Lande désolée. Source image.

Merci de ne pas reproduire tout ou partie des images et textes présents sur ce blog sans m’en demander l’autorisation. Ils sont ma propriété. EVD.
Mots et toile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.