Marguerite et Nicolas


Afficher l'image d'origine

Marguerite Yourcenar, avec son châle et ses grosses bagues à chaton façon intaille antique. Je pense que la photo a été prise à Petite-Plaisance (Maine, États-Unis).

Afficher l'image d'origine

Nicolas Bouvier, écrivant, dans son atelier.

 

Il y a, parmi les écrivains, deux qui sont des monuments et qui ont fait du déplacement une ligne de conduite : Marguerite Yourcenar et Nicolas Bouvier. Il y a chez ces deux écrivains une naissance – si tant est qu’on puisse démêler de quelle manière et à quel degré les lieux (familiaux et géographique) de la naissance nous conditionnent – dans des tout petits pays, la Belgique et la Suisse. Des pays gros comme un timbre-poste qui leur ont indiqué de suivre la voie pas tracée de l’ailleurs en voyageant, en écrivant. Il y a ces deux écrivains qui sont nés sur un sol où l’humus était de feuilles de livres imprimés de caractères délavés, un humus cultivé à réécrire.

Merci de ne pas reproduire les textes publiés ici.

A propos elise vandel

Écrivain public et animatrice d'ateliers d'écriture à Toulouse, ponctuellement à Lyon et en Franche Comté, j'écris pour vous et fais écrire les autres.
Cet article a été publié dans Notes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Entrez vos mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s