Le Karma de Brautigan


Je m’endors sous une constellation nippone, connue de moi et fabriquée avec les mots et les images de Thomas B. Reverdy, Yôko Ogawa, Hokusai et Richard Brautigan. Emballée par son Tokyo-Montana express, je jubile à la lecture des poèmes de Brautigan.

Trousse de réparation pour Karma. Articles 1-4.

1 – Se procurer suffisamment de nourriture, et manger.

2 – Trouver un coin pour dormir, et dormir.

3 – Diminuer le parasitage intellectuel et émotionnel jusqu’à trouver le silence intérieur, et l’écouter.

4 –

Il pleut en amour, Richard Brautigan, traduit de l’américain par Frédéric Lasaygues et Nicolas Richard, Le Castor Astral, 2003. ISBN 9782859203085, p. 28.

A propos elise vandel

Écrivain public et animatrice d'ateliers d'écriture à Toulouse, ponctuellement à Lyon et en Franche Comté, j'écris pour vous et fais écrire les autres.
Cet article a été publié dans Notes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Entrez vos mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s