Marie Richeux


Gorges de Galamus, Pyrénées Orientales

On dit d’elle qu’elle est « l’une des plus belles voix de la radio ». Elle a d’Anna Mouglalis le profil régulier et altier, au large sourire qui laisse échapper une voix habitée, rauque juste ce qu’il faut. Une voix qui réchauffe et porte les mots sortis d’une alvéole de miel de châtaignier au crépuscule.

Pure onde radiophonique, sa voix m’enveloppe – parenthèse audio.

Bain chaud, pulsation vocale, analyse des creux poétiques, imagés et concrets.

Ce temps précieux d’une émission au format long de quelques 59 minutes, Marie Richeux l’habille de visions transverses du monde contemporain. Le temps de la radio est autre et l’actualité qu’elle décrypte décale l’auditeur de son point focal. À la rentrée 2015, Marie Richeux reprend « Les Nouvelles Vagues », et comme Marie Richeux a la plume qui démange, elle publie également ses textes sur son blog qui porte le nom de la première version de son émission sur France Culture.

A propos elise vandel

Écrivain public et animatrice d'ateliers d'écriture à Toulouse, ponctuellement à Lyon et en Franche Comté, j'écris pour vous et fais écrire les autres.
Cet article a été publié dans Bouillon de culture, Girls !, Marie Richeux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Entrez vos mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s