Chaleur retrouvée


Ah, voilà le printemps !

Ah, voilà le printemps !

Promenade urbaine

Coquelicots écarlates peints sur ton chemisier, une légère brise encore fraîche caresse les visages, les peaux nouvellement dénudées, pâles et avides de lumière pour dorer. Chaises parsemées sur les terrasses des bistrots, des restaus, des cafés. Cinq ou six jonquilles dans des vases arrimées. Les orteils peints, dégagés des gangues tissutées, fièrement arborés, revivent. Cheveux lâchés, crânes délestés des bonnets, visages ouverts à l’air de pollens chargé, oreilles ornementées. Paroi bleue, étendue azure, filets blancs des avions, tout en haut, dans l’air chaud.

Toutes les images, tous les textes publiés ici {sauf mention contraire} sont ma production et ma propriété. Merci de ne pas les reproduire ou les utiliser sans m’en faire la demande.

A propos elise vandel

Écrivain public et animatrice d'ateliers d'écriture à Toulouse, ponctuellement à Lyon et en Franche Comté, j'écris pour vous et fais écrire les autres.
Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Entrez vos mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s