Les Quatre lacs


Lac d'Ilay, été 2014

Lac d’Ilay, été 2014

Du bleu dans la grisaille… les rares trouées de ciel bleu dans le Jura entre juillet et août illustrent bien cette image ! Et « Les Quatre lacs », ça pourrait sonner comme un titre de roman, ça m’évoque d’ailleurs le très beau recueil de nouvelles de la romancière autrichienne Ingeborg Bachmann, Trois sentiers vers le lac, mais ce n’est pas du tout ça. « La randonnée des Quatre lacs » est une balade dans le département du Jura autour des lacs d’Ilay, Grand Maclu, Petit Maclu et Narlay. La région des lacs est le nom que porte une partie du Jura, bien connue des touristes hollandais depuis les Trente Glorieuses, depuis ces années 1960 qui déversaient les vacanciers avides de grand air et de forêt dans la verte Franche-Comté. Au milieu des étendues forestières à perte de vue et des hectares de vignes roussissant à l’automne, les lacs forment des taches turquoises maculant ce paysage luxuriant. La balade qui fait le tour des Quatre Lacs en est un parfait exemple, tant elle donne à voir un superbe panorama des eaux dormantes jurassiennes bordées de forêts.

Balade des Quatre Lacs

Lac d’Ilay

Ilay, Grand Maclu, Petit Maclu et Narlay sont les quatre lacs accessibles très facilement en radonnée, sauf pour Narlay que l’on surplombe longtemps avant de pouvoir s’en approcher et enfin s’y baigner depuis la plage du camping. Dans la vallée du Hérisson, ces quatre lacs alimentent la Cascade de l’Éventail, baptisée ainsi du fait de sa forme et qui se déploie sur 60 mètres de hauteur. Les lacs du massif Jurassien sont les restes de glaciers de l’ère Quaternaire ; fort nombreux, ils participent d’un paysage de tourbières, combes et reculées très prisé des randonneurs. Le lac d’Ilay ou lac de la Chartreuse porte en ses profondeurs les vestiges d’une ancienne chartreuse mise au jour par des fouilles subaquatiques. C’est dans celui-ci que l’on se baigne facilement à la fin de la randonnée, juste avant de regagner le parking. Suivent les Grand et Petit Maclu, plus sauvages mais tout aussi prisé des baigneurs et des nénuphars. Leurs eaux communiquent. Le lac de Narlay a un côté plus sauvage, sans doute parce qu’on le surplombe longtemps avant de regagner ses rives, aux abords du camping qui le jouxte. N.b. : les baignades dans ces lacs sont laissées à la responsabilité des baigneurs, car chaque lac et ses abords sont privés, et ne bénéficient d’aucune surveillance.

Balade des Quatre Lacs, été 2014

Grand Maclu

Les pluies de cet été ont enrobé la nature d’un écrin splendide où toute la palette des verts tapisse le paysage, on croirait les prés recouverts de moquettes moussues, les eaux teintes de jade ou d’émeraude. Ci-dessous, le fameux Hérisson qui donne les impressionnantes Cascades… Toujours aussi beau !

Le Hérisson

Le Hérisson

 

L'Éventail, cascade du Hérisson

L’Éventail, cascade du Hérisson

A propos elise vandel

Écrivain public et animatrice d'ateliers d'écriture à Toulouse, ponctuellement à Lyon et en Franche Comté, j'écris pour vous et fais écrire les autres.
Cet article, publié dans Balade, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les Quatre lacs

  1. Vandel dit :

    Jolies tes photos ! ça donne envie d’y retourner !

    J'aime

Entrez vos mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s