Demandez le programme !

« Écrivains et poètes sont célèbres pour leur amour du mouvement »

Joyce Carol Oates

Et qu’il est bien agréable de vous dire combien les ateliers sont riches, amusants, stimulants, joueurs, en progression, grâce à vos présences régulières, multiples et singulières. Les cycles s’enracinent, croissent, et je vous fais part de ce qui se trame, les prochains mois, au Cabinet d’écritures, en quelques dates :

Au Cabinet :

  • Week-end Joyce Carol Oates de 10h à 17h (100€)
  • les 27 et 28 novembre 2021 : écrire le bizarre, selon Oates et son recueil terrifiant : Le maître des poupées au sujet duquel vous avez un fort intéressant article en cliquant sur l’hyperlien.
  • Cycle Japon de 18h30 à 21h / 1 mardi sur 2 (20€ l’atelier) les semaines impaires. Un cycle auquel vous pouvez participer si vous aimez les amas, Mishima, Ogawa, les yôkaï… et autres créations typiquement nippones.
  • 26 octobre, 9 novembre, 23 novembre, 7 décembre, 14 décembre 2021 + 4 janvier, 18 janvier, 1er février, 15 février, 1er mars, 15 mars, 29 mars, 12 avril, 26 avril, 10 mai, 24 mai, 7 juin, 21 juin 2022.
  • Journée Edward Hopper de 10h à 17h (50€)
  • samedi 18 décembre : l’ambiance d’un tableau d’Edward Hopper mêlée à la forte tension du roman Kérozène de l’autrice belge Adeline Dieudonné, ça détonne !

Une plume au vitriol, un peintre faiseur d’ambiances…
Comment mêler image et récit pour créer une drôle d’histoire ? Racontez la vôtre samedi 18 décembre.

  • Cycle Écrire Éros de 10h à 17h (50€)
  • samedi 8 janvier 2022 : La Carte du Tendre. Une réinterprétation de la fameuse carte des sentiments…
  • samedi 26 février 2022 : Attache-moi ! Des dialogues du film de Pedro Almodovar à une histoire coquine.
  • samedi 9 avril 2022 : La poésie amoureuse, comment dire les sentiments, les émois, dans un langage imagé et qui emploie parfois des mots rares ?
  • samedi 18 juin 2022 : Cet obscur objet du désir…
  • Week-end Strates poétiques de 10h à 17h (100€)
  • samedi 15 et dimanche 16 janvier 2022 : Ce que j’appelle « strates poétiques », ce sont des feuilletages invisibles mais lisibles, dans la poésie. Ou comment le temps qui passe peut se complaire dans les formes poétiques. Comment le temps, l’instant, le temps long s’incarnent en mots-poésie, se disent et se contre-disent. L’instantané versus l’éternité ou avec elle. Pour les auteurs, je m’en irai voir Julio Cortazar, René Char et Ingeborg Bachmann.
  • Cycle Papiers de Soi
  • 1 mercredi sur 2 : se raconter, s’inventer, se dire, s’expatrier dans une contrée : celle du texte, des mots, des images littéraires et des textures, des épaisseurs qui nous composent. Des propositions à suivre et à déployer comme on déplie les feuilles d’un journal. Ce sera votre journal : intime, ouvert, selon le genre de l’autofiction. Mercredis 6 & 19 janvier, 2 & 16 février, 2, 16 & 30 mars, 13 & 27 avril, 11 & 25 mai, 8 juin & 22 juin. 9h-12h (30€ la séance).
  • Échange de lectures
  • mercredi 24 novembre de 19h à 21h (10€)

Hors les murs

  • Ombres Blanches 10h à 16h (50€) :
  • jeudi 18 novembre Parler à une pierre
  • jeudi 9 décembre Polar US années 50-60
  • jeudi 13 janvier 2022 En poésie
  • jeudi 10 février 2022 Le roman-photo
  • jeudi 10 mars Comment se fait un roman ?
  • jeudi 14 avril L’œil de la nuit
  • jeudi 12 mai Jim Harrison
  • jeudi 9 juin La Provence dans les pas de Giono
  • Centre Culturel Saint-Cyprien :
  • Parcours d’écriture jeudi 25 novembre de 14h à 17h / puis, chaque dernier jeudi du mois de janvier à juin 2022
  • Atelier d’écriture d’une journée entière (10h-18h) en écho à l’exposition « Paysage Intime » de la plasticienne Sandrine Ginisty, date à préciser. Réservations uniquement auprès du C.C. Saint-Cyprien
  • Fondation Espace Écureuil pour l’art contemporain : 2 ateliers sont programmés lors de l’exposition « Circulez, il n’y a rien à voir ». Réservations auprès de la Fondation Écureuil uniquement.
Mots et toile

Week-end de stages d’écriture 2021

Comme il est impossible actuellement de réserver vos places depuis votre onglet favori : ‘Les ateliers par dates’, merci de me contacter si un atelier vous intéresse pour que je puisse vous bloquer votre place. En attendant que le problème soit résolu, je dois faire ainsi. Merci pour votre compréhension.

Les stages d’écriture de deux jours reprennent. 2 journées intenses pour se plonger dans la création littéraire. Forte d’une expérience de 5 ans dans l’animation d’ateliers d’écriture, je vous apporte des propositions, des outils techniques et des conseils. Avec tout le groupe, chaque personne progresse, pas à pas, pour obtenir, au fil du week-end, une production textuelle aboutie.

Chaque stage suit ce déroulé : de 10h à 17h, au tarif de 100 euros les 2 jours. Nous partageons un repas pour la pause déjeuner. Pour toute information supplémentaire, appelez-moi au 06 60 93 70 15. Voici les dates des stages :

  • Samedi 18 et dimanche 19 septembre 2021. C’est la rentrée. Le tourbillon de feuilles mortes n’a pas encore eu raison de vous, l’énergie gagnée cet été vous a été bénéfique. Vous voulez mettre à profit cette dynamique par une activité créative ? C’est possible pendant ce stage de deux jours, durant lequel vous entrez dans les mots, dans votre texte. En choisissant de vous faire écrire des nouvelles, je vous apporte des outils, des techniques et, ensemble, le groupe d’écrivant.e.s partage ses remarques, apporte des encouragements tout en faisant circuler son imaginaire.

Lors de ce stage de 2 jours, vous entrez dans une ambiance particulière :

  • concentration,
  • présence à soi et aux autres,
  • techniques d’écriture,
  • cheminement dans l’imaginaire
  • échanges avec des personnes intéressées et curieuses.

Voici la porte d’entrée dans ce genre de narration que je vous propose de pousser durant ces 2 jours.

  • Samedi 9 et dimanche 10 octobre 2021. La nouvelle épistolaire érotique : 3 axes autour desquels développer son texte.
  • Le genre de la nouvelle, texte court, autonome et arrêté
  • La technique épistolaire, qui met en avant la correspondance fictive entre 2 ou 3 personnages
  • L’univers de l’érotisme qui enveloppe ce week-end d’écriture d’un halo de sensualité

Encadré.e.s et guidé.e.s dans votre progression de productions d’écrits, vous aurez, avec un petit groupe de 6 personnes, la possibilité d’échanger, questionner et avancer dans votre écriture sans vous soucier d’autre chose que de votre texte.

Le thème sera l’érotisme : élan vital tout autant que vague créatrice, l’érotisme ne se limite pas à l’amour et au corporel, il investit aussi vos textes. Nous utiliserons cette ressource bien explorée par la littérature et les arts, faisant même dire à Adolf Loos « tout art est érotique » ou à Philippe Sollers que « la littérature, c’est du sexe ».

  • Samedi 23 et dimanche 24 octobre. Déchiffrer les indices, c’est le boulot de l’écrivain selon Joyce Carol Oates.

« Il se peut que l’écrivain/artiste soit stimulé par les mystères de l’enfance ou que ce soient ces mystères qui stimulent l’écrivain/artiste. (…) si je parviens à résoudre le mystère de la fiction, j’aurai résolu un mystère de ma vie. Que le mystère ne soit jamais résolu semble être la raison qui pousse l’écrivain à poursuivre son effort : chaque histoire, chaque poème, chaque roman est une reformulation de cette quête infatigable pour pénétrer le mystère. L’écrivain est un déchiffreur d’indices… » (p. 86). Lors de ce stage, nous irons voir comment l’écrivain fonctionne en déchiffreur d’indices.

2 jours / des textes de Oates à découvrir et partager / des passages coups de cœur / des indices à semer / l’art de les mettre en intrigue / au fil de plusieurs propositions d’écriture.

Vous aimez Oates, je le sais ! Venez écrire et diffuser votre passion pour cette plume aussi prolifique qu’insaisissable !

  • Samedi 27 et dimanche 28 novembre.

« Pourquoi votre écriture est-elle si violente ? » Tel est le titre d’un texte rédigé par Joyce Carol ­Oates dans les années 1980 et repris en 2017 dans le Cahier de l’Herne qui lui est consacré. L’auteure de Blonde s’y agace : cette question lui colle à la peau. On ne cesse de la lui poser partout où elle parle de son œuvre. Et souvent, ironiquement, dans les lieux les plus épouvantablement éprouvés par l’histoire. On la lui poserait à Hiroshima si elle y allait ! « Lorsque je souligne que mon écriture n’est pas violente de manière explicite, mais que, la plupart du temps, elle décrit le phénomène de la violence et ses conséquences, un peu à la façon des dramaturges grecs ; lorsque je souligne que, en tout cas, l’écriture est un langage et que, la plupart du temps, elle traite du langage plutôt que d’un sujet, l’interviewer hoche la tête et prend des ­notes puis il s’enquiert de mon enfance : a-t-elle été tragique ? La vie m’a-t-elle fait trembler ? », par Florence Noiville, Le Monde, 07 septembre 2019 à 12h00.

Et bien, nous suivrons les traces du superbe Maître des poupées, recueil de nouvelles terrifiantes, dans lequel se place la ligne de cet atelier où nous explorerons les façons de dire le bizarre, d’écrire ce qui intrigue, effraie, dérange… Rendez-vous en novembre pour exprimer ces lueurs vacillantes qui dansent au fond de nos imaginaires ! Car JCO fascine, intrigue, titille…

Mots et toile

Appel à textes et/ou à images

Appel à textes et à images

De l’été qui démarre et donne des envies d’évasion, de ressources, de paix… Cet été-là, je l’imagine à l’ombre d’un pin parasol, réveillée doucement par les brises très légères de vents qui se seraient perdus sur la lande sans demander leur chemin, avec pour point d’arrêt les seuls nuages très hauts. Sous le dais des aiguilles de pin, une note de plénitude, l’été, dans sa fournaise et ses infimes balancements, la fournit.

Jusqu’au vendredi 1er octobre |
Il y a eu La nuit bruisse en novembre dernier, et vous vous êtes prếté.e.s à l’invitation à écrire. Là que le ciel s’éclaircit, que les plages s’annoncent, l’idée d’une deuxième proposition a germé. Voici l’extrait de texte que je soumets à votre imagination, votre désir, votre œil, votre plume… Envoyez un texte, une image (photo, dessin, etc.) du moment qu’il est de vous et que vous en autorisez la diffusion sous forme de fanzine à elisevandel@gmail.com. Voici les règles : à partir de ce petit texte, inventez la vie qui va momentanément avec. Plantez un décor, un personnage, un lieu, une ambiance qui suffisent à votre bonheur…

J’aime me prélasser tout le jour sous le beau jaune qui fait une lumière éclatante. Avec lui, l’équilibre entre le ciel et la terre se recrée. Pas de grisaille, quelques cumulo-nimbus qui ponctuent le drap bleu de coton effilé. Et ça me suffit, pas d’ombre à mon bonheur.

Mots et toile

Nouvelle, nouvelles

La nouvelle est un genre littéraire qui est l’objet de beaucoup de fantasmes. Qu’on en lise ou qu’on la méprise, elle est perfusée de nombreux désirs et malentendus. Pour éclaircir cette production textuelle, qui s’écrit sur moins de pages que le roman, mais tient en haleine parce qu’elle est ramassée, directe et rythmée, essayez vous aussi d’écrire votre nouvelle.

Avec un groupe de participants qui, comme vous, se confronte à la nouvelle, vous découvrirez ou approfondirez beaucoup ce genre. Vous échangerez et enrichirez votre vision.

Vous apprendrez pas à pas les étapes qui font qu’une nouvelle ne ressemble pas à un roman mais s’affirme comme un objet autonome. Vous aurez la satisfaction de la faire naître et voir grandir.

Vous verrez aussi que la nouvelle est diverse et qu’elle n’est pas limitante : construite avec des techniques précises, elle offre une grande liberté de sujet et de ton.

Lors de stages d’un week-end, vous faites partie du groupe de 6 personnes qui active directement son imaginaire au fil de consignes qui guident l’élaboration consciente et créative d’un texte.

Conçue comme un véritable lieu de fabrication de textes, cet atelier a pour ambition de vous donner la clé pour écrire un texte abouti et structuré en deux journées qui mêlent création et échanges.

Comme l’atelier d’écriture ne vous laisse pas seul.e avec vos questions et vos doutes, vous soumettez vos textes en cours d’écriture à un petit groupe de passionné.e.s, curieux comme vous

de produire un objet littéraire, avec son intrigue, son décor, ses personnages et sa chute. L’esprit critique est sollicité : les textes en cours d’écriture sont régulièrement lus et débattus.

À partir de consignes proposées au début de l’atelier, vous élaborez votre cheminement d’auteur.e et mettez en place les moments clés de votre récit. Il n’est pas de meilleure situation pour faire grandir vos textes que les donner à lire, à voir, et à s’épanouir au sein d’un environnement bienveillant et curieux qui, par ses questions et commentaires, vous stimulent.

Mots et toile

C’est la rentrée, faites la Grasse matinée avec nous !

Samedi 11 septembre, venez gravir avec nous les marches vers l’épanouissement créatif. 
Aucune description de photo disponible.
Depuis bientôt dix ans, Réveil Créatif vous invite à rencontrer, chaque mois au saut du lit, des invités qui vous parlent de leur démarche et parcours créatif. Le moment est venu de passer à la vitesse supérieure et de ressentir, par vous-même, les frissons de la créativité ! Pour cela, vous serez guidés par cinq invités, dont certains que vous avez pu rencontrer lors de Réveil Créatif : Elise Vandel (accompagnatrice en écriture), Marina Carranza (danseuse, chorégraphe), Madhi Série (poète, slameur), Patrice Couget (céramiste), et Christophe Ruetsch (compositeur, performer),  Nous vous donnons rendez-vous samedi 11 septembre à 9h00 au Ring, 151 route de Blagnac à Toulouse pour la Grasse matinée Réveil Créatif. 
Ne soyez pas timide, inscrivez-vous vite ici !
Pour cette Grasse matinée exceptionnelle, nous demandons une participation aux frais de 8 € pour couvrir les frais liés à l’organisation.  Au programme
9h00-9h30 : Accueil petit déjeuner • 9h30-10h30 : Echauffement créatif avec la Cie Celuiquiditquiest • 10h30-12h00 : Ateliers pour découvrir que la créativité se cache aussi bien au bout des doigts, au creux de la main, au bout de la langue, au fond des oreilles ou sous les pieds. • 12h-13h00 : échanges-retours sur nos expériences • À partir de 13h : Apéro-jazz suivi d’un déjeuner “auberge espagnole” pour ceux qui le souhaitent (et qui auront apporté quelque chose à manger et à partager).   Attention : parce que le virus rôde encore et que la réglementation l’impose, le passe sanitaire est obligatoire.
Inscrivez-vous ici !
Mots et toile

Soirée apéro-lecture

À vous tout.e.s, participant.e.s des ateliers de l’année écoulée, venez lire, venez écouter les textes écrits en ateliers. Depuis mars 2020, les trop rares séances d’écriture en présentiel ont généré des manques, des frustrations, mais aussi encouragé à déployer autrement l’écriture que vous pratiquez solo. Vous avez de nombreux textes dans vos tiroirs et dans vos fichiers, dans vos smartphones et dans vos cahiers. Quel que soit le stade d’avancement de vos écrits, esquissés, structurés, aboutis, ils ont le droit à la parole. Et c’est encore plus agréable lorsque vous les dites.

Que vous ayez participé aux ateliers à la librairie Ombres Blanches, à Odyssud ou encore à la Fondation d’Entreprise Espace Ecureuil, entre autres, venez lire, écouter les textes que vous avez écrits pendant l’année écoulée. Lectrices et lecteurs, je sais que la lecture et l’écriture ont été et sont des points d’ancrage forts pour beaucoup d’entre vous. Les partager et les faire circuler avec des passionné.e.s me semblait important avant de partir pour l’été.

C’est vendredi 2 juillet, 19 avenue de Lespinet – n’hésitez pas à passer pour un moment ou la soirée. Nous débuterons à 18h30, agape simple ou dive bouteille sera bienvenu pour prolonger la soirée.

Mots et toile